Elle, 9H53…

yummi
Elle, 9H53, le temps s’est arrêté depuis Réaumur Sébastopol, le canard enchainé du jour n’a pas la même saveur, la même attention, mes yeux divaguent sur ses baskets bleue, un bleu qui ne laisse pas indifférent, un bleu qui te fracasse la rétine, la même rétine dilaté par son teint, ses yeux, son sourire et cette tenue, oscillant entre l’enfant sage et la fille rock n’roll au coeur qui balance…

9H53, terminus, elle descend, machinalement, nous nous suivons, sans savoir que tout va se croiser, comme un hasard, pendant que je consume au soleil d’avril ma cigarette, elle bifurque pour un kinder bueno, j’arrive à l’agence, je retombe encore sur ce bleu, puis encore dans l’ascenseur, mes pieds se font petit, la pop de Yas se fait discrete, les regards s’échangent…sans un mot.

5ième étage, je le saurais, bleu comme le ciel cette journée sera.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s