Twitter, theatre du plaisir en 140 signes

Twitter est un vrai théatre, qui crée des histoires drôles, faites de soie noire, de petits pois léger comme une dentelle, de pas de danse sur des parquets, de flashs qui crépitent. Twitter, 140 petites histoires d’épicurien, 140 petites histoires de musique électronique, 140 petites histoires de foie gras sauterne qui en se mélangeant forment le sel des nuits d’été à base de sons impromptus, de sourires, de râles et d’effets kiss kool dans des bains d’ânesse.

Pas plus loin qu’hier, quand sa soie noire virvoltait au rythme des beats, mon air béat de petit panda ne décrochait plus de ses courbes graciles, de sa cambrure parfaite rythmée par la chute des plis du tissu, composant une subtile décadence invitant les petites mains agiles à dénouer cette science pour y composer une symphonie faite de soupirs agiles et indolents.
Il est hélas trop facile de se perdre dans le sourire d’une femme, surtout quand celui ci qui n’inspire que sagesse et délicatesse cache beaucoup de chose inavouables… Car il n’y a rien de plus sympathique et intriguant de se plonger dans les méandres de ses vices et vertus cachées, derrière la face bien ordonnée et rangée qu’elle offre à tout à chacun. Surtout elle…

Une réflexion au sujet de « Twitter, theatre du plaisir en 140 signes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s