Brouillard des sens

Dans mon brouillard matinal je ne l’avais à peine entre aperçue, juste son slim et ses louboutins, juste son sourire mutin. Elle était perdue dans ses pensées, moi de même, digérant encore le rosé de la veille et ressassant le sourire entêtant parsemé de bisous volés de la brune piquante de Rosa Bonheur. Petit parfum de transgression flottant, je laisse mon mp3 me bercer et tenter tant bien que mal de disperser ce voile clair obscur qui assombrit mes yeux de petit chat au réveil. Puis Elle, encore elle, nos regards s’échangent, soudain le métro freine et sa silhouette élancée bondit de manière féline et docile. Un dernier regard, puis elle descend sur le quai, je l’observe, dans sa gestuelle complexe de jolie parisienne sur d’elle. D’un geste élégant ses pied se dénudent, elle attrape ses louboutins, puis dans un pas d’entrechat élégant, comme une danseuse étoile, elle disparait dans une volée de marches. J’aime toujours autant les brunes félines, c’est certain, c’est ce qu’il y a de mieux au réveil…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s