Taxe Carbone, PS et UMP unanime sur la connerie

JuppeAubry

Rions un peu, prenez un Alain Juppé en grande forme « Oui à la taxe carbone, non à un impôt de plus » puis cumulez avec une Martine Aubry qui lance un « Nous sommes favorables à une contribution climat énergie » et vous obtenez une photographie parfaite de la politique française en 2009. Démagogie, novalangue et specialisation en avalage de couleuvres pour récuperer les voix des écolos vainqueur des Européenes derrière l’UMP.

Je vous passe les discours du PS et de la majorité, taxons toujours plus et redistribuons ce que nous n’avons pas alors que au lieu de se mettre à table sur une idée claire, voilà une nouvelle usine à gaz. A oui j’oubliais, ne touchons pas aux routiers, Tarzan avait mis la France à genou en 1992 et le 20h se souvient encore de sa dégaine avec Beregovoy. Il suffirait de faire comme la Suisse, taxer les autoroutes pour les poids lourds empruntant le réseau héxagonal sur une simple taxe tonne/essieu. Vu le transit majeur au sein de l’union européeene, vue la position de la France, le montant collecté serait largement supérieur à ce que Bercy collectera des particuliers, pendant que Ségolene clamera qu’elle réussira à taxer Total un jour. Mais ce jour là, Total déménagera son siège social et on fera une croix sur 19% de taxe sur 44 milliards de bénéfices…

L’écologie, le développement durable et tout le nouveau bullshit autour de l’écologie est une bonne prise de conscience, mais je ne vois pas pourquoi je devrais payer pour ce que les chinois rejettent en 15min ce que je consomme en 2 ans…

Une réflexion au sujet de « Taxe Carbone, PS et UMP unanime sur la connerie »

  1. gillounet

    Ce que disent plutôt les socialistes, c’est leur crainte que la taxe carbone ne soit qu’une mesure supplémentaire du gouvernement pour récupérer des sous à d’autres fins que la cause environnementale. Ils n’ont rien contre des mesures de protection de l’enviroonement, bien sûr. Les socialistes ajoutent aussi que plutôt que de « taxer » à nouveaux les ménages, le gouvernement ferait mieux de trouver d’autres personnes (morales) à taxer : en l’occurrence, les entreprises qui dépensent le plus de co2. Tant que le gouvernement ne s’expliquera pas sur la redistribution, on a lieu, comme les socialistes, d’être inquiets.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s