Vie de bohême

4 jours que je n’avais écrit sur ce blog, 4 jours que j’égrenais les mots et les décadences dans twitter, flemme de l’écriture dans une semaine de bohême. Plaisir de retrouver les siens, plaisir de faire les courses, de se faire une bonne tablée avec une cuisine maison, de vivre à des horaires décents et indécents, de vivre en harmonie avec soi même sans contrainte.s ‘Lexposition Soulage au Centre Pompidou est une de ces merveilles que l’on oublie pas, ou les heures s’écoulent pendant que nos pupilles s’écarquillent devant les noirs et les couleurs irisées qui s’échappent de ces noirs, noirs de milles couleurs sous la lumière.

Plaisir scénique devant un bon film d’auteur, plaisir de relire des classiques dans une couverture avec un bon thé au froid soleil d’hiver sur un balcon parisien, il était temps de se faire une coupure, une saine coupure avant de reprendre le rythme plus sage dès lundi, c’est promis, je ne vous oublierais plus. Et si je déménageais dans un autre lieu ? Tiens voilà une idée à explorer

D’ici là, venez me rejoindre sur Twitter

Une réflexion au sujet de « Vie de bohême »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s