L' Identité Nationale vue des USA

Voila 50 ans que la France n’assume pas son passé colonial, 50 ans que la France prône dans ses think tanks et cercles militaires tel l’IDHEN l’immunisation du corps national contre les populations exogènes. Corps exogènes contre corps allogènes, corps allogènes qui tout les 20 ans nous font le coup de la poussée de fièvre, le coup de l’identité nationale, refusant de regarder en face la richesse de notre pays dans son brassage multiculturel. Ils ont crée l’ennemi intérieur, défini des modèles de subverstions, légalisant sans honte des dispositifs mis en place dans les périodes d’exceptions.
Courrier International nous replonge dans ce débat que certains cherchent à instrumentaliser au travers du « Washington Post. » Le célèbre journal américain nous plonge dans la France multiculturelle et précisément à Marseille, ou les clivages, les antagonismes n’ont jamais été aussi fort depuis l’annonce de la construction de la grande mosquée.  Un article loin des clivages qui met en lumière tout les dogmatismes et les peurs de certains Français. A lire ici

Une réflexion au sujet de « L' Identité Nationale vue des USA »

  1. poppers

    La République n’a pas d’identité assignée, figée et fermée, mais des principes politiques, vivants et ouverts. C’est parce que nous entendons les défendre que nous refusons un débat qui les discrédite. Nous ne tomberons pas dans ce piège tant nous avons mieux à faire : promouvoir une France de la liberté des opinions, de l’égalité des droits et de la fraternité des peuples. »

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s