Mekong, avant les barrages

Ceux qui ont eu la chance de parcourir le Mekong savent le fragile écosystème qui règne dans ce fleuve mythique et la richesse qu’il incarne au yeux des populations millénaires qui y vivent ou en tirent subsistance, par la pèche ou par l’exploitation fluviale, ou bien encore, les inondations qui garantissent des terres agricoles riches et prospères. Courrier International met en lumière un article du New York Times relatant la fin de ce fleuve mythe par la multiplicité des barrages à venir. A force que la Chine, la Birmanie et le Laos construisent, dynamitent et polluent le Mekong, les gens en aval sont de plus en plus impactés. Une analyse riche et passionante à lire sur le magazine en ligne

Une réflexion au sujet de « Mekong, avant les barrages »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s