Tibergueg

Quand les jours et les nuits ne suffisent plus à tromper l’ennui, il existe un sport national au Maroc dont le gaouri que vous êtes est nullement prêt, une vraie plaie pire que l’inceste chez des amish, le tibergueg, alias le ragot en Darija. Une vraie perversion qui s’insinue partout, qui brise tout être qui n’est pas dans la norme, dans le codex des bons ou des mauvais, tout ce qui dépasse, tout ce qui est non conformisme, qui brise la doxha ambiante.

C’est une plaie purulente, un jeu malsain pour tromper l’ennui des jours, le monde en vase clos, chaque sphère ayant ses sujets préférés, une lutte des classes d’un autre âge, un jeu de massacre ou chacun snipe en fonction de ses intérêts et de sa caste.

Il serait amusant de voir à quel point ce jeu, que la bonne société pratique comme les milieux populaires pourrait devenir une vraie télénovela, un mixbeat parisien ou encore une langue de pute façon TMZ à l’américaine, je m’étonne encore que les blogs, les tumblrs, les twitters ne pullulent pas de ces délations des mauvais jours .

On me dira encore que je crache dans la soupe de ce joli pays ou l’on vit en tant qu’étranger, mais qui aime bien châtie bien et surtout à visage découvert. What else ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s